Ces contenus explicites sont à destination des adultes

Pour accéder à ctrlX, je certifie avoir plus de 18 ans.

ctrlX à l'heure H — ctrl-X

ctrlX à l’heure H

En octobre 2016, Arthur H et Nicolas Repac donnaient aux Lilas (Seine-Saint-Denis) la dernière date de leur tournée autour de l’album « L’Or d’Eros », sorti en 2014. Ambiance cosy et electro-jazz, textes sensuels: H lisait de sa voix profonde des textes sulfureux de Paul Eluard, Guillaume Apollinaire, James Joyce, Georges Bataille. Il vous remuait le corps autant que le cerveau, s’adressait à votre intelligence autant qu’à vos émotions.

A l’époque, nous venions de lancer la fabrication de ctrlX. Nous étions alors tellement incertains, perdus dans nos exigences de qualité, nos questionnements techniques, nos enthousiasmes de production: nous les aurions bien embrassés, Arthur et Nico. Là, sur cette scène du Théâtre du Garde-Chasse, dans une mise en espace du frère Kên Higelin, le duo  nous disait que c’était possible. Que la littérature érotique (plus encore que la littérature « tout court ») générait un espace de jeu et de liberté à investir.

Ce spectacle d’Arthur H et Nicolas Repac ainsi que l’album « L’Or d’Eros » instillèrent des fluides énergétiques dans la membrane alors naissante de ctrlX. Deux saisons plus tard, nous voici très humblement sur notre propre terrain de jeu et de liberté – la littérature du désir, du sexe et de la transgression – habillé à nos couleurs: insolence, militance, et fantaisie (de mettre dans notre vie, etc.).

(Celui qui conclut par « Carpe diem » sort tout de suite).

Merci à Arthur H et Nicolas Repac.

Merci à Georges Bataille, Philip Roth, Pierre Louÿs (et son magnifique tréma), André Pieyre de Mandiargues, Alina Reyes, Anaïs Nin, Edith Templeton.

Merci aux artistes visuels qui nous font confiance.

Merci à vous tous qui nous soutenez.

Photo: Emma PIC, DR.

Tags:

Laisser un commentaire