Ces contenus explicites sont à destination des adultes

Pour accéder à ctrlX, je certifie avoir plus de 18 ans.

Aujourd'hui, l'orgasme, c'est permis — ctrl-X

Aujourd’hui, l’orgasme, c’est permis

Rappel de service: aujourd’hui, c’est la journée mondiale de l’orgasme. Alors lâchez vos courses de Noël, oubliez votre recherche de la meilleure recette de farce et relevez-vous les manches.

A l’origine de cette journée mondiale de l’orgasme, l’idée totalement flower power de deux Américains (who else?), Donna Sheehan et Paul Reffell, selon laquelle « un nombre élevé de pensées positives liées à un plaisir sexuel quasi simultané peut modifier le champ d’énergie de la Terre et réduire, en conséquence, les niveaux dangereux d’agression et de violence actuelle ». C’était en 2006, l’idée était de s’élever face à toute forme d’agression – notre monde étant régi par la peur qu’ont les hommes des femmes, explique en substance Donna Sheehan dans cette vidéo.

Si on est sorti de ce genre de propos très symboliques – oui, l’époque est définitivement plus crue quoi que policée – il reste que l’orgasme est une bonne chose pour chacun d’entre nous, seuls ou (bien) accompagnés. Après un bon orgasme, on dort mieux, on est moins stressé (voire on plane à 5000), et il est prouvé (oui, madame!), que plus on a d’orgasmes plus on rallonge son espérance de vie. Selon Frédéric Saldmann, cardiologue et nutritionniste: « douze rapports sexuels par mois augmentent de dix ans l’espérance de vie ».

 

Attention cependant, aux injonctions et à l’orgasme symbole du bon élève: oui, certains rapports se déroulent sans orgasme (et ça va); un rapport sexuel ne se termine pas nécessairement par un orgasme apocalyptique; l’orgasme n’est pas un but en soi.

Ci-dessous, un petit audio de ctrlX pour se mettre en joie… Votre journée mondiale de l’orgasme va être toute jolie !

 

Illustration: YunGraph, DeviantArt.

Tags:

Laisser un commentaire